On a marché pour les sciences

Science, Not Silence ~ March For Science. Earth Day, April 22, 2017

Le retour en force de l'obscurantisme, souligné par l'arrivée à la Maison-Blanche de D. TRUMP - qui s'est empressé d'amputer ou de supprimer les principaux crédits fédéraux pour la recherche -, marqué notamment par le négationnisme climatique, les campagnes contre les vaccinations, contre les nouvelles thérapies, au profit d'une soi-disant médecine "douce" et de charlatans prompt à exploiter la crédulité humaine, est devenu extrêmement préoccupant.

 

Aux USA, ce sont des programmes majeurs qui sont menacés et il est donc logique que la révolte des scientifiques soit initiée par les chercheurs américains, soutenus par les plus prestigieuses revues scientifiques comme Nature ou Sciences.

 

 

Mais aujourd'hui, c'est toute la communauté scientifique internationale qui se lève.

 

Que reproche-t-on en effet aux sciences : d'être basée sur l’analyse rationnelle de faits, plutôt que sur des opinions ou des croyances.

 

Un exemple parmi des milliers d'autres : une étudiante de Sfax (Tunisie) a récemment déposé des travaux de doctorat tendant à démontrer que la terre était... plate.

On pourrait aussi citer les Etats américains où le créationnisme est enseigné à parité avec la théorie de l'évolution.

 

En ces temps d'honnêteté intellectuelle douteuse, de manipulations, de grossiers mensonges proférés la main sur le coeur, on peut comprendre en effet que la rigueur scientifique dérange !

 

 

C'est pourquoi le 22 avril, il faut qu'en France, comme partout dans le monde, les citoyens soient dans la rue pour marcher avec les scientifiques. A la veille du premier tour de l'élection présidentielle, il est important que les candidats soient conscients de cet enjeu.

 

 La démarche scientifique n'est pas une croyance !

 

22 avril 2017, on a marché pour les sciences à Montpellier

Écrire commentaire

Commentaires : 0