Homéopathie : fin d'une imposture ?

Une escroquerie à plusieurs milliards d'euros...

...qui met en danger la santé de millions de personnes

Vous reprendrez bien un morceau de sucre... pour prévenir une maladie potentiellement mortelle ?

 

C'est sans grossir le trait ce que les laboratoires Boiron proposent chaque automne à des millions de personnes à travers le monde pour prévenir la grippe... En toute légalité !

 

Aux USA, cette arnaque est désormais impossible puisque toutes les spécialités homéopathiques devront en toute logique porter la mention PLACEBO.

 

D'ailleurs, dans ce pays, Boiron avait dû débourser 12,5 millions d'euros, il y a 4 ans, pour éviter des procès en publicité mensongère intentés par plusieurs class action.

 

Jamais, jamais, une préparation homéopathique n'a pu scientifiquement démontrer la moindre efficacité.

 

La dernière étude en date (mars 2015), réalisée en Australie par le National Health and Medical Research Council (NHMRC), l’équivalent de notre Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) le confirme.

Il s'agit d'une méta-analyse portant sur  225 études concernant 66 maladies traitées en homéopathie. Le résultat est sans appel : pas plus d'efficacité qu'une pilule en sucre.

 

Comment pourrait-il en être autrement quand on sait que pour la plupart des dilutions proposées, la présence d'une seule molécule du principe actif n'est même pas établie !

 

Par contre, l'effet placebo est scientifiquement vérifié - sans que l'on en discerne précisément les contours - et l'on observe parfois des régressions, voire des guérisons, de pathologies graves, dans des cohortes de patients traités par placebo.

 

Sur l'homéopathie : un article parmi des milliers qui évoquent le charlatanisme et la crédulité humaine.