Eros contre Thanatos

 

Avec le terrorisme islamiste, c'est bien le fameux cri des franquistes : "Viva la muerte" qui retentit à nouveau.

Cet été, après l'ignoble massacre de Nice, j'ai répondu par des images, sur le thème Eros contre Thanatos.

Dans ce combat là, n'en déplaise aux barbarex, c'est encore Eros qui triomphera.

 

" Viva la muerte ! "A bas l’intelligence, vive la mort ! " On se souvient encore du cri de guerre glaçant, lancé par le général franquiste Jose Millan-Astray contre l’intellectuel Miguel de Unanumo, recteur de l’Université de Salamanque. Les fascistes détestaient l’intelligence sous toutes ses formes. L’intelligence rationnelle, qui pulvérise les mythes l’esprit critique, grâce auquel le soldat refuse l’obéissance à des ordres insensés ou criminels. A l’intelligence, les fascistes prétendaient opposer les forces de l’instinct , qui n’hésite jamais et pousse à l’action irréfléchie à l’individu conscient,l’appartenance à la communauté à laquelle on doit fidélité et obéissance, qu’elle soit ou non dans son droit à la conscience morale, la croyance fanatique en la parole du chef à la lucidité,la capacité au sacrifice au service de la horde – qu’ils appelaient l’esprit de camaraderie."

 

 

Pulsion de mort...

 

 

" L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui ! "

                             P. Desproges

 

Pulsion de vie...

Eté...

 

« Je me meurs : ta gorge enflammée
Et lourde me soûle et m’oppresse ;
Ta forte chair d’où sort l’ivresse
Est étrangement parfumée ;

« Elle a, ta chair, le charme sombre
Des maturités estivales, —
Elle en a l’ambre, elle en a l’ombre ;

« Ta voix tonne dans les rafales,
Et ta chevelure sanglante
Fuit brusquement dans la nuit lente. »

                  

                                                                                                                                                   Paul Verlaine

 

 

Nice : la vie...

Marc Chagall (Musée de Nice)
Marc Chagall (Musée de Nice)