L'homme désenchanté

Diderot après Copernic avant Darwin participe à notre désenchantement en défendant un athéisme de raison et un matérialisme de combat en s'appuyant sur la chimie du XVIIIe siècle qui prépare son grand bond en avant.

 

Diderot sait l'unité de la matière... matière inerte matière vivante... les briques élémentaires sont les mêmes... Un siècle plus tard un savant allemand en apportera la preuve.

 


 

Si ce monde n'est pas né d'un coup de baguette magique

Si nous ne sommes issus ni de la cuisse de Jupiter ni de la côte d'Adam

Si le vivant s'est auto-organisé

Si la mort décompose pour que la vie recompose

Si Dieu est mort...

Comment peux-tu garder toi l'incréé du coeur au ventre et des raisons de vivre ?


 

Quand Babeuf et Marx accouchent de Staline et Pol Pot

Quand les murs les barbelés et les tanks furent les garants de la foi communiste

Quand Hollande succède à Jaurès et Blum pour prendre les accents de Barrès

Quand les vieux démons xénophobes pourrissent de l'Intérieur


 Toi qui sais bien que la religion de l'Homme est encore une religion

 

Que peux-tu encore espérer misérable homoncule ?

Alors

 

N'écoute plus le chant des sirènes et les hurlements des hyènes !

 


 

Je te parlerai des 850 colonnes de Cordoue du Sphinx thérianthrope de Giseh du Dôme de Saint-Isaac à Petersbourg de l'Arno à Florence de la zambra du Sacromonte à Grenade des poissons grillés sur le port d'Hesinki de nuits sur le Danube des aubes roses de Tafraout sur le chemin des amandiers des orangeraies de Menzel Bouzelfa des vieux moulins de Mykonos des couchers de soleil sur la mosquée de Korbous de ce joueur de flûte qui dansait sur les crêtes de l'Atlas...

De haltes paisibles sur les seins opulents de belles étrangères.

 

Souviens-toi de Démocrite de Pythagore d'Aristote de Lucrèce d'Ibn Sīnā d'Averroés de Montesquieu de Newton de Léonard de Manet de Molière de Hugo de Flaubert de Dickens de Joyce de Pasteur de Lise Meitner de Marie Curie de Mme du Châtelet des Reines d'Egypte...

 

De mosquées en cathédrales

De musées en monuments

De philosophes grecs en savants arabes

De poètes maudits en peintres scandaleux

De Thalès de Millet à Einstein

De Rabelais à Beckett...

Retrouve le génie des hommes

 

Eblouis-toi du spectacle qu'offre la Nature

Ecoute le jaillissement des cascades les clapotis de la calanque le grondements du torrent qui éclate sur le rocher le long gazouillement du Cincle Plongeur et l'ébranlement d'une harde d'isards aux premières lueurs de l'aube.

 


 

Entend les clameurs de la jeunesse qui de Barcelone à Tunis d'Istambul à Paris de Téhéran à Tombouctou se lève et chante comme Eluard la liberté

 

Oublie les vieux cons dont le coeur retrécit et le cerveau s'étiole qui n'ont plus à t'offrir que des récits sanglants des valeurs financières des régions dévastées des promesses trahies des lendemains qui déchantent et des aubes cruelles.

 

Alors seras-tu peut-être réenchanté

 

 " Je tombai endormi. Et je vois dans mon sommeil un homoncule muni d'un rasoir, vêtu d'une robe rouge et d'un habit royal, se tenant en dehors des châtiments. Il me dit : 'Que faites-vous, Monsieur ?'. Je lui répondis : 'Je me trouve ici parce que, m'étant écarté de tout chemin, je suis en train d'errer'. "


Zosime de Panopolis