Société

Société · 14. août 2019
" Les historiens qui travaillent dans le domaine de l’« histoire du genre » pensent précisément que l’identité femme, homme, et les caractéristiques qu’on leur attribue n’existent pas « naturellement », qu’elles ne sont pas inventées par une divinité quelconque ou par une Nature qui jouerait les démiurges ; ils pensent qu’il s’agit d’une invention humaine, ou plutôt de multiples inventions humaines." De l'érôs grec à la sexualité contemporaine : questions...

Société · 01. août 2019
"L’utopie a changé de camp : est aujourd’hui utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant." Pablo Servigne & Raphaël Stevens, Comment tout peut s’effondrer, Seuil, 2015

Société · 08. juillet 2019
Rien de plus déprimant que cette image ! La sanction de tout un parcours au lycée, uniquement axé sur un diplôme, qui est tout sauf la promesse d'études supérieures réussies et de vie professionnelle heureuse. Au lieu de construire une formation intellectuelle, de préparer les cerveaux à affronter un monde du savoir de plus en plus complexe, notre enseignement secondaire en est encore à ce bachotage indécent, ridicule et plus qu'inutile : néfaste. Je suis donc de ceux qui...

Société · 04. juillet 2019
Pour les croyants, la Passion concerne la souffrance et le supplice du Christ.

Société · 02. juillet 2019
Je ne regarde plus le foot, pratiqué dans ma jeunesse, aimé jusqu'en 1982 et la demi-finale de Séville - un vrai thriller (Nacht von Sevilla). Trop de simagrées, d'antijeu, d'irrespect envers l'arbitre ; de jeunes cons sur le terrain et de vieux cons dans les tribunes. Trop de fric et surtout trop de chauvinisme, de nationalisme, encouragé par ce populisme ambiant qui ronge notre société. En fait, progressivement, ce sont tous les sports qui sont touchés par cette gangrène. Les...

Société · 29. juin 2019
En ouvrant la baie qui donne sur ma terrasse, hier, sur le coup de 15h, je me suis revu à Marrakech au mois d'août, 39 ans plus tôt. Un coup d'oeil sur le thermomètre - à l'ombre - il affichait 44°C. Mélo, qui passait la truffe dans l'entrebâillement de la porte, a entamé aussitôt un repli stratégique. Les chiens anglais ont horreur de la canicule. A Marrakech, j'avais passé mes nuits sur le carrelage de ma chambre d'hôtel, comme à Madrid une dizaine d'année avant, en transit...

Société · 27. juin 2019
Ce matin, nous voila dans la garrigue dès potron-minet, avec Mélo, mon beagle de presque 3 ans, A 8h, le thermomètre affiche 26°C... La vaste clairière où s'ébattent une demi-douzaine de lapins, est "cramée". Il y a 15 jours encore, chardons, fleurs d'ail, coquelicots, gueules de loup, chèvrefeuille décoraient joliment les lieux. Mélo aboie furieusement, mais les longues oreilles sont déjà à l'abri des fourrés. A part les lapins et sans doute un sanglier qui doit fouiller pas...

Société · 12. janvier 2019
Ceux qui sont surpris par le déferlement de haine à l'encontre du président et de sa majorité, ne doivent pas regarder souvent ce qui se passe sur les réseaux sociaux, où, dans le confort de l'anonymat, on voue aux gémonies le moindre contradicteur, on menace de mort à tout propos, on viole, on casse, on pille, on extermine... virtuellement. Mieux vaut, comme sur ce blog, fermer les commentaires si l'on veut éviter les torrents de boue et les promesses réjouissantes de fin prochaine....

Société · 12. décembre 2018
La révolte des petits, des sans-grades, des derniers de cordée... se manifeste en France de façon spectaculaire et violente. Elle est soutenue par une large partie de la classe moyenne. Mais c'est partout dans le monde que la violence infligée aux plus démunis - ou tout simplement à ceux qui n'ont que leurs mains et la partie aliénée de leurs cerveaux pour survivre - a atteint la limite du tolérable.

Société · 04. octobre 2018
"Un jour, alors qu'il s'abreuve à une source après une dure journée de chasse, Narcisse voit son reflet dans l'eau et en tombe amoureux. Il reste alors de longs jours à se contempler et à désespérer de ne jamais pouvoir rattraper sa propre image. Narcisse finit par mourir de cette passion qu'il ne peut assouvir. À l'endroit où l'on retire son corps, on découvre des fleurs blanches : ce sont les fleurs qui aujourd'hui portent le nom de narcisses." Selon Ovide

Afficher plus