CRISPR, la percée scientifique de l'année 2015

Révélé, en 2007,  par une entreprise spécialisée dans la production de yaourt, identifié comme un mécanisme de défense inconnu utilisé par les bactéries pour combattre les virus, officiellement présenté en 2012, CRISPR, (acronyme pour Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats) est consacré cette année par la revue Science.

 

A partir de ce mécanisme de défense bactérien, c'est une nouvelle technique de suppression et d'insertion de gènes qui se répand dans les laboratoires, avec en premier lieu l'espoir de traiter de nombreuses maladies génétiques.

 

La microbiologiste française, Emmanuelle Charpentier (chaire Alexander von Humboldt), est une véritable pionnière dans le domaine. Avec sa consoeur américaine, Jennifer Doudna (Berkeley), elle a montré tout le potentiel du système CRISPR-Cas9 (Cas9 est une endonucléase, permettant de couper l'ADN sur deux zones de coupe actives, une pour chaque brin de la double hélice).

 

Ce système constitue un extraordinaire tandem pour détecter facilement une séquence d'ADN donnée, puis la découper avec précision.

 

E. Charpentier a montré qu'il pouvait être utilisé pour supprimer un gène déficient (ou néfaste). Il suffit de fabriquer en laboratoire un « ARN guide » correspondant au gène que l'on souhaite cibler, puis de l'arrimer à une enzyme Cas9.... qui coupe alors ce gène.

 

Une véritable révolution en génie génétique qui envoie aux oubliettes les méthodes mises au point antérieurement (ZFNs, TALENs).

 

 

 

L'américaine Jennifer  Doudna et la française Emmanuelle Charpentier, futurs prix Nobel ?

CRISPR everywhere

"Pour le meilleur ou pour le pire, CRISPR-cas9 transforme la biologie. Nous sommes maintenant à l'aube de l'âge de l'édition de gènes."

 

"Researchers the world over have rushed to use the tool to tinker with the genomes of human somatic cells, viruses, bacteria, animals and plants, and it's in these contexts that the technique promises to have more immediate impact."

 

Le point dans Nature sur cette fantastique technique qui révolutionne la biologie.

 

"CRISPR everywhere"

Mars 2016

 

 

 

 

 

CRISPR-Cas9 - TOP publications 2017
CRISPR-Cas9 - TOP publications 2017

 

 

 

CRISPR-Cas9, genome editing -

nov 2018

Jennifer Doudna (UC Berkeley / HHMI): Genome Engineering with CRISPR-Cas9

Vie synthétique vs édition de gènes

La fulgurante ascension de la technique d'édition de gènes CRISPR-Cas9, dont je parle abondamment par ailleurs, relègue-t'elle au second plan les recherches des groupes de San Diego (voir sur le site les travaux de Floyd Romesberg et Craig Venter) qui visent à créer ex nihilo des organismes synthétiques, ou semi-synthétiques, destinés à produire médicaments, carburants et bien d'autres molécules ?

 

En d'autres termes à quoi bon faire compliqué en fabriquant une nouvelle forme de vie, quand il devient si facile de modifier l'existant ?

...