Jean-Pierre Lavergne

"Aujourd'hui, c'est demain et hier qui s'épousent Demain c'est hier jeune et hier demain vieux Implacable travail des trois Parques, jalouses D'un secret emmêlant les dates et les lieux..."

Jean Cocteau

Qui suis-je?

Michel Eyquem de Montaigne
Michel Eyquem de Montaigne

 

 

" Je dis vrai, non pas tout mon saoul, mais autant que je l'ose dire, et l'ose un peu plus en vieillissant, car il semble que la coutume concède à cet âge plus de liberté de bavasser et d'indiscrétion à parler de soi "

 

Les Essais, III - 2, Du repentir

 L'auteur, scientifique, professeur d'université, à partir de notes personnelles, de souvenirs de lecture, de son expérience professionnelle, humaine, sociale...(aidé par les puissantes banques de données en ligne accessibles à tous), fait un bilan de ce qu'il a pu saisir du monde qui l'entoure.

 

Son blog (société, sciences, politique, media…), brut de décoffrage, est une réflexion fortement entachée de subjectivité ("On ne peut rien écrire dans l'indifférence." Simone de Beauvoir, Les Mandarins, 1954), à propos des événements marquants de la vie quotidienne.

 

« L’indifférence naît surtout de l’ignorance »

Ovide , L’art d’aimer

 

 

Vit à Montpellier, né au pays de Mauriac et du Sauternes, études à Toulouse ...

Château de La Brède (Montesquieu)
Château de La Brède (Montesquieu)

 

 

En huit phrases :

 

Je sais que je ne sais rien. Socrate

Peu de chose nous console parce que peu de chose nous afflige. Blaise Pascal

 Et pourtant elle tourne ! (attribuée à) Galilée 

 La volonté de Dieu, cet asile de l'ignorance. Spinoza

 Il vaut mieux hasarder de sauver un coupable que de condamner un innocent. Voltaire

 Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts. Isaac Newton
Faute
de pouvoir voir clair, nous voulons, à tout le moins, voir clairement les obscurités. Sigmund Freud

Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre. Karl Marx

 

Ce qui auront le courage et la patience de se plonger dans les diverses ramifications de ce site, comprendront pourquoi je le place sous les auspices de Rabelais, d'Averroès et de... Woody Allen.

 

 

 

François Rabelais (vers 1493-1553)

Humaniste, libre penseur, virtuose du langage

 

«Les hypocrites, les traîtres qui regardent par un pertuys, les cagots, escargots, matagots, hypocrites, caffars, empantouflés, papelards, chattemites, pattes pelues et autres telles sectes de gens qui se sont déguisés comme masques pour tromper le monde».
«Iceux, disait-il, fuyez, abhorrissez et haïssez autant, que je fais

 

Alcofribas Nasier

 

François Rabelais
François Rabelais

 

" Polémiste, encyclopédiste, savant, grand voyageur épris de tolérance, moraliste sans morale, éducateur, ivrogne, humaniste camouflant son humanisme sous des torrents d'obscénités, romancier se servant du réalisme au seul bénéfice de l'imagination, linguiste maître du langage et créateur de mots, Rabelais est un précurseur dans tous les domaines et la plus comique de nos énigmes." 

Jean d'Ormesson

 

Né d'un père avocat à Chinon, François Rabelais étudie le latin, le grec. Il a d'abord été moine et traducteur avant d'exercer les fonctions de médecin puis d'écrivain.

 

" Homme de la Renaissance, il a allié, sa vie durant, foi en Dieu, discours anticléricaux, pensée humaniste et sens de la farce. Ses deux principaux héros littéraires [Gargantua, Pantagruel], des géants, père et fils, sont issus de la littérature du Moyen Age.


 Ses ouvrages seront condamnés par la Sorbonne.

 

Virtuose du langage et grand créateur de mots, polémiste, savant, précurseur dans de nombreux domaines, François Rabelais réalise la synthèse entre la tradition comique carnavalesque du Moyen Age et les nouveaux savoirs de la Renaissance. " 

 

" Sa vie et son oeuvre polymorphe, qui donne à rire et à penser, qui échappe à tout classement, sont le triomphe de la liberté d'esprit. " Medarus, Babelio...

 

Rappelons que le 17 septembre 1530, il s'inscrit à la Faculté de Médecine de Montpellier, où il donne des cours sur Hippocrate et Galien. Il y est reçu bachelier le 1er novembre suivant.

 

À Montpellier, Rabelais se lie d'amitié avec le médecin Guillaume Rondelet (1507-1566).

 

Rabelais a laissé à Montpellier une véritable tradition : pas un médecin ne quitte la Faculté de médecine sans avoir prêté serment sous la "robe de Rabelais". De même dans les traditions estudiantines, telles que la faluche, l'hommage à Rabelais est toujours présent.

 

Aujourd'hui, c'est sous l'ombre d'un micocoulier que l'on peut le rencontrer. Le Jardin des Plantes de Montpellier l'a immortalisé, sa statue veillant sur les centaines d'espèces d'un des plus riches jardin botanique de France.

 

Averroès : le penseur d'hier pour l'islam du présent

L'homme du combat contre l'intolérance

Averroès, détail de "L'Ecole d'Athènes" de Raphaël
Averroès, détail de "L'Ecole d'Athènes" de Raphaël

 

" Le savoir acquis dans un pays étranger peut être une patrie et l’ignorance peut être un exil vécu dans son propre pays.
Averroès

 

" Né à Cordoue  (Al-Andalous) en 1126, Averroès est initié très tôt par son père, cadi (juge) de la ville, à la jurisprudence et à la théologie. Il étudie ensuite la physique, la médecine, l’astrologie, la philosophie et les mathématiques.

 

Sa vie mouvementée se partage alors entre Cordoue, Marrakech et Fès. Magistrat influent, il réforme l’administration de la justice à Marrakech. Il devient le médecin attitré de princes influents et échappe ainsi, grâce à sa fonction, aux ennuis que lui valent ses partis pris philosophiques. Il rédige un traité de médecine (Colliget , en latin), qui lui apporte la notoriété.

 

Mais ce sont ses commentaires sur Aristote qui le rendront célèbre. Il consacre toute sa vie à l’oeuvre du philosophe grec.  C'est à la question de l'origine des êtres qu'il s'intéresse le plus.

 

Pour Aristote rien ne vient du néant ; ni la forme ni la matière ne sont créées. Le mouvement est éternel et continu : c'est la doctrine de l'éternité de la matière.

L'immortalité est alors un attribut de l'espèce et non de l'individu. Averroès est alors conduit à séparer radicalement raison et foi.

 

Dès lors il est  condamné par les "docteurs" de la foi musulmane, doit fuir et vivre dans la clandestinité, jusqu'à ce qu'il soit rappelé à Marrakech, où il meurt, réhabilité, en 1198.

 

Averroès aura une influence considérable sur les écoles médiévales occidentales. Ses principes  seront condamnés par l'Église catholique en 1240, puis en 1513.


Il reviendra à Thomas d’Aquin de réfuter les thèses averroïstes et de figer pour des siècles la pensée d'Aristote.

 

  Sa réponse : De l’unité de l’intellect contre Averroès est plus connue sous le nom de Contre Averroès.

 

 

Averroès (Ibn Rushd) avait pris la relève des trois grands falasifa (traduction du grec « philosophe ») :

 

Al Kindi (mort en 813) Al Fârâbî (mort en 950) et Ibn Sina (Avicenne, mort en 1037).

 

 La philosophie hellénistique de l’islam -la falsafa- est née au IXe siècle sous les Abbassides, lorsque nombre de textes grecs sont traduits en arabe dans des centres comme la « Maison de la sagesse » à Bagdad.

 

 

Woody Allen

Sceptique, pessimiste, amoureux, humoriste

Ceux qui suivent ce site savent que je suis un inconditionnel de Woody Allen. Son regard tendre et décalé sur l'absurdité de la condition humaine, son humour qui souvent peine à masquer une angoisse existentielle et un profond désenchantement face au comportement de ses semblables, s'accompagnent toujours d'un hymne à la vie et à la beauté.


Tout naturellement Woody est un grand hypocondriaque (voir par exemple " Whatever works " parmi ses films récents). Il en parle de façon hilarante dans un article du New York Times daté du 12 janvier (Hypocondrie : vu de l’intérieur). Voici un extrait (traduction approximative !) :

 

" Malheureusement, ma femme porte le poids de ma pathologie. Comme cette fois où je me suis réveillé à 3h du matin avec une tache sur le cou qui avait selon moi toutes les caractéristiques d'un mélanome... qui s'est avéré être, un peu plus tard à l'hôpital, après beaucoup de pleurs et de grincements de dents... un suçon.

Assis à une heure indue dans la salle des urgences... je faisais mon chemin à travers les cinq étapes du deuil ... quand un jeune interne me fixant d'un œil dédaigneux me dit d'un ton sarcastique: «Votre suçon est bénin."

Wathever Works

Télécharger
la_maison_de_la_sagesse.pdf
Document Adobe Acrobat 252.6 KB
Télécharger
Léo Ferré - Ni Dieu ni maître.mp3
Fichier Audio MP3 3.5 MB