Résister... Exister !

 

" Les sots ont ceci de commun avec les éponges : c'est qu'ils adhérent."

Paul Valery

 

 

DESCARTES, par Frans Hals
DESCARTES, par Frans Hals

 

 

Cogito ergo sum, Descartes (Discours de la Méthode)

 

ll y a des moments dans la vie où tout vous échappe  (… jusqu’au jour où la vie vous échappe, parfois en pleine conscience : j’abandonne dit mon père à son infirmière avant de sombrer dans le coma).

 

Des moments où l’on bute sur cette évidence : tout n’est que futilité, apparence, dérision, comédie macabre. Dans ces instants de lucidité on réalise toute l’horreur de la condition humaine : je sais que je ne sers à rien, que je ne vais nulle part, que je suis né pour rien, sinon pour perpétuer l’espèce qui de toute façon disparaîtra !

 

Quand très tôt on a fait ce constat et qu’il vous hante de façon obsessionnelle, mais que malgré tout on veut aller au bout de l’absurde, c'est-à-dire vivre, on se dit qu’il va falloir livrer un combat de tous les instants pour supporter un challenge perdu d’avance.

 

Se battre de toutes ses forces avec les moyens que la nature vous a donnés. Trouver jour après jour les armes, les ressources pour aller plus loin : faire, agir, ne pas subir au delà de ce qui nous est forcément imposé, faire semblant de construire, de donner du sens à ce qui n’en a aucun.

 

Les armes : l’Amour, la Haine, jamais l’indifférence. L’engagement le plus total, le plus honnête possible –mais il faudra bien accepter ces petites lâchetés, ces petits renoncements quotidiens qui vous pourriront la vie… !


Le chemin n’est jamais tracé, la route est incertaine, les obstacles sont parfois des montagnes, des murs que l’on essaie d’escalader pour aller plus loin, plus haut.

 

Voir le soleil !

 

Mais parfois les parois sont trop lisses ; nulle aspérité ne vous retient et l’on glisse brutalement vers la réalité ... Vanité de nos efforts !

 

JPL

 

 

" Que vais-je faire aujourd'hui pour ne pas perdre ma qualité et ma fierté d'être homme ? "

 



J'atteste qu'il n'y a d'Être humain
que Celui dont le cœur tremble d'amour
pour tous ses frères en humanité
Celui qui désire ardemment
plus pour eux que pour lui-même
liberté, paix, dignité
Celui qui considère que la Vie
est encore plus sacrée
que ses croyances et ses divinités
J'atteste qu'il n'y a d'Être humain
que Celui qui combat sans relâche la Haine
en lui et autour de lui
Celui qui dès qu'il ouvre les yeux au matin
se pose la question :
Que vais-je faire aujourd'hui pour ne pas perdre
ma qualité et ma fierté
d'être homme ?


Abdellatif Laâbi, 10 janvier 2015