Miroir, mon beau miroir !

Egoportrait

Narcisse...

Dali, Métamorphose de Narcisse, 1937
Dali, Métamorphose de Narcisse, 1937

 

 "Un jour, alors qu'il s'abreuve à une source après une dure journée de chasse, Narcisse voit son reflet dans l'eau et en tombe amoureux. Il reste alors de longs jours à se contempler et à désespérer de ne jamais pouvoir rattraper sa propre image. Narcisse finit par mourir de cette passion qu'il ne peut assouvir. 

À l'endroit où l'on retire son corps, on découvre des fleurs blanches : ce sont les fleurs qui aujourd'hui portent le nom de narcisses."

Selon Ovide

 

 

 

 

... et Écho

Tout est vanité
Tout est vanité

 

Je m'agace souvent, dans mes voyages, de voir toutes ces jeunes (et moins jeunes) femmes - et parfois hommes - sourire à leur smartphone, au lieu de contempler la beauté des lieux.

Tous ces clichés où l'on minaude devant l'objectif m'exaspèrent.

 

Cette mode des égoportraits, pour utiliser l'élégant et bien précis terme québécois, est bien dans l'air du temps, se préoccuper en priorité de soi et du moins glorieux de soi, son apparence.

 

Heureux Narcisse qui est mort trop tôt pour contempler l'image altérée de sa beauté.

Car, à celles-là et aux autres, Écho la nymphe finira par répondre sans fin : hélas, hélas...non tu n'es plus la plus belle...

 

Miroir, mon beau miroir...

 

 

 

 

La nymphe Écho - Paul Le Moyne - Musée du Louvre
La nymphe Écho - Paul Le Moyne - Musée du Louvre