Guayule plante à caoutchouc

... des olmèques au XXIème siècle

Jeu de balle précolombien
Jeu de balle précolombien

Baptisés « Peuple du caoutchouc » par les Aztèques (en náhuatl ), les Olmèques sont apparus au cours du second millénaire avant notre ère, pour disparaître 1 500 ans avant l’essor de l’empire Aztèque.

 

Très tôt les précolombiens utilisèrent le caoutchouc pour fabriquer divers objets, en particulier les balles d'un jeu  « pok'ol pok » en maya yucatèque - activité sportive au caractère sacré qui symbolisait l’histoire de la création et se concluait par des sacrifices humains.

 

La source principale du caoutchouc précolombien était un arbre : Castilla elastica, mais le guayule (mot d’origine náhuatl, transcrit phonétiquement par les Espagnols) était aussi  utilisé.

 

 Le guayule (Parthenium argentatum) est un arbuste qui pousse spontanément dans le désert de Chihuahan, dans le nord du Mexique, et dans le sud du Texas, aux Etats-Unis. Il contient de 5 à 10% de caoutchouc (cis -1,4-polyisoprène) en poids.

 

Il fournit un latex comparable à celui de l’hévéa, mais hypoallergénique. Il suscite à nouveaux l'intérêt des chercheurs et industriels du caoutchouc.

 

Le guayule est une matière première éminemment verte : sa culture est renouvelable, non-alimentaire, ne requiert que très peu d’eau et aucun pesticide.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0