Dame Nature et "l'alphabet de Dieu"

Copie d'écran de la Une du journal Le Monde, le 7 mai 2014 à 20h
Copie d'écran de la Une du journal Le Monde, le 7 mai 2014 à 20h

Ce n'est pas l'article scientifique le plus lu et le plus commenté dans le monde qui fait la couverture de la version papier du journal Nature du 15 mai qui le publie, mais un merle migrateur qui perd sa boussole biomagnétique, après avoir été exposé à un faible niveau de bruit électromagnétique (AM entre environ 20 kHz et 20 MHz... fréquences qui baignent notre environnement quotidien).

 

Si le plus grand journal scientifique, se soucie d'abord -et à juste titre (c'est dans son titre)- de l'état de notre planète et de ses occupants, c'est que cet état est pitoyable.

 

Les activités anthropiques ont, en un siècle, saccagé notre biodiversité, fait disparaître des centaines de milliers d'espèces végétales et animales, bouleversé, voire détruit, nombre de nos écosystèmes... et peut-être abrégé l'espérance de vie de l'humanité de quelques centaines de milliers d'années.

 

Voir le diagramme ci-après

 

Avant de clouer au pilori les chercheurs qui travaillent dans leur laboratoire sur les OGM et maintenant les OGA(augmentés), les scientophobes les plus convaincus ne devraient-ils pas plutôt se tourner vers les dirigeants, les lobbies et tous les ultra productivistes de cette planète, qui ont pour seule devise :  " Profitons... et après nous le déluge " ?

 

Vers tous ceux qui détournent le travail des scientifiques (ou l'orientent par le biais de financements) toujours dans le sens de la rentabilité à tout prix ?

 

__________________

  

Certes, il n'est pas surprenant que les résultats publiés par le groupe de Floyd Romesberg, qui font la Une des plus grand media non spécialisés du monde entier, suscitent des milliers de commentaires et déclenchent aussitôt la controverse et l'anathème.

 

Observateur assidu des publications du Net, contraint de bloquer les commentaires sur ce blog, je m'attendais effectivement au pire.

 

Nombre d'excités exigent la prison pour les auteurs, la mise définitive au banc de l'humanité... et les destinent à la poubelle de l'histoire scientifique.

 

Il est probable que si le laboratoire de Floyd Romesberg ne se trouvait pas en Californie mais au fin fond du Texas, il faudrait le protéger des enragés de la gâchette !

 

Mais même chez des commentateurs plus honnêtes, la boutade que j'avais mise en avant sur ce site en 2012, en présentant la biologie synthétique - le fameux mythe de Faust - est prise au sérieux : nous serions sur la voie de la création de "transhumains" !

 

Et malheureusement de pseudoscientifiques se prêtent à ces âneries !

 

_________________

 

J'ai rappelé plus haut que l'homme altérait gravement son milieu ; il affecte aussi profondément son organisme, en respirant, en consommant, particules et pesticides qui bouleversent les mécanismes biologiques les plus complexes, les plus fondamentaux, le rendant infertile, multipliant les pathologies ou en créant de nouvelles, provoquant des cancers du sein à 20 ans, de la prostate à 40, multipliant les maladies neurodégénératives...

 

L'alphabet de Dieu, si cher à ces censeurs radicaux, produit de plus en plus de monstruosités et ses mécanismes de réparation n'en peuvent mais !

 

_______________

 

Que des chercheurs s'écartent radicalement des voies naturelles pour imaginer de nouvelles thérapies semble donc parfaitement légitime. Sait-on par exemple qu'aujourd'hui la recherche de nouveaux antibiotiques piétine, alors que des résistances aux plus puissants d'entre-eux, la vancomycine et le linézolide, viennent d'être mises en évidence ?

 

J'ai choisi cet exemple parce que l'un des thèmes de recherche de Floyd Romesberg est justement la mise au point de nouveaux antibactériens. (*)

 

___________________

 

L'extension de l'alphabet génétique, c'est avant tout se donner les moyens de produire de nouvelles petites protéines constituées d'aminoacides "exotiques", non reconnus par l'organisme, et susceptibles, par exemple, de contrer les mécanismes de cancérisation.

 

Bien sûr qu'un problème d'éthique est posé à propos de la possible dissémination de tels organismes (notons au passage que les chercheurs californiens ont bloqué cette éventualité pour leur bactérie) et il sera évidemment traité, mais laissons au moins les biologistes synthétiques travailler en paix et montrer le potentiel thérapeutique de leurs découvertes.

 

________________

 

 J'ai dû écrire sur ce site, à plusieurs reprises, que depuis Giordano Bruno et Galilée, peu de choses avaient changé.

 

Il y a toujours au fond du cœur des hommes les plus antiques peurs, les plus archaïques croyances, dont se délectent toujours sectes et religions.

 

Excommunions donc nos meilleurs scientifiques - à défaut de les brûler - et continuons d'écouter gourous et prédicateurs incultes - de tous les cultes -, qui eux savent nous dire ce qui est licite ("hallal") et ce qui est péché ("haram").

 

Le hallal et le haram sont les vocables les mieux partagés par tous les sectaires... même s'ils s'étripent à propos de leurs contenus !

 

___________

 

 (*) Notons incidemment, que l'une de ces molécules, non mise sur le marché, mais en développement, a sauvé, il y a quelques mois, une petite fille pour laquelle toutes les antibiothérapies avaient échoué.

 

 

L'effondrement de notre biodiversité

 

L'indice de population est un indicateur utilisé pour suivre l'état de la biodiversité dans le monde. Il présente ici des tendances, étudiées entre 1970 et 2000, pour des populations de vertébrés terrestres (en orange), d'eau douce (en vert) et marins (en bleu). La tendance générale est indiquée par un trait noir. Les résultats sont sans appel, la biodiversité mondiale s'effondre. © WWF