Du Caire à Rabat, en passant par Tunis : le jackpot islamiste

 

Après un magnifique printemps, voici le temps venu d'un bien triste automne en terre d'Arabie. 

 

Adieu jasmins et roses, parfums enivrant de liberté... certains préparent déjà les chrysanthèmes à déposer sur le tombeau des espérances d'une jeunesse qui n'a jamais connu que le bâillon.


Nul besoin de coups d'état, de menaces, de violences ; le fruit était mûr, il est tombé dans l'escarcelle de religieux moyenâgeux, après des élections quasi irréprochables.

 

Persécutés par des dictatures que nous avons soutenues au nom de sordides calculs de géopolitique à deux balles, ces hommes, fort peu démocrates, bénéficient de l'aura des martyrs.

 

Dans ces pays là, la démocratie à l'occidentale n'a vraiment pas la cote ; elle a pour longtemps le visage de l'Amérique de Nixon ou de Bush, ou même d'Obama qui, contre toute raison (je ne parlerai même pas de morale !), soutient, sans état d'âme, les faucons israéliens dans toutes leurs exactions.


Elle a celui d'un Sarkozy et d'un Guéant, et de tous ceux qui en Europe font à chaque élection de leurs populations immigrées de commodes boucs émissaires.

 

Les gauches locales n'ont pas la cote non plus. Pourtant, elles aussi ont eu leurs martyrs. Mais souvent, faute de relais, par lassitude, elles ont, soit déserté le sol natal, soit accepté le confort d'une opposition de façade, symbole pour les masses de compromission.

 

Le cas du Maroc à cet égard est exemplaire, où la gauche (l'USFP de Mehdi Ben BarkaMohamed El Yazghi et Omar Benjelloun, assassinés ou victimes de sévices), qui conduisait, dans les années 60-70, toutes les forces vives : syndicats ouvriers, étudiants, enseignants..., a vu peu à peu ses troupes rejoindre le camp islamiste.

 

Le transfert du vote de gauche vers les partis islamistes ressemble d'ailleurs de façon assez frappante à ce qui se passe chez nous où les voix populaires vont à la famille Le Pen.

 

L'hiver qui vient sera-t-il celui de la glaciation ? Selon les pays la résistance aux forces ultra conservatrices s'annonce plus ou moins forte.

 

En Tunisie, où le combat est d'ores et déjà engagé, notamment dans les universités, entre les franges les plus dures de l'islamisme et les jeunes modernistes qui ont animé ou relayé le mouvement contre Ben Ali, les barbus n'ont pas gagné d'avance.


Bien que rejeté par ces jeunes, l'héritage laïc de Bourguiba pèse encore. Les jeunes femmes (1) notamment semblent bien décidées à défendre farouchement leurs acquis, même au prix d'injures et de menaces quotidiennes des salafistes. Leur courage est exemplaire.

 

Au Maroc le roi est à la manœuvre et pour l'instant, même s'il a nommé un premier ministre " islamiste modéré ", il garde en main l'essentiel du pouvoir.


L'Egypte (comme la Lybie) semble par contre condamnées aux douceurs de la charî'a...

 

Que pouvons-nous faire ? Dans les masses arabes nous sommes totalement discrédités.

En vingt ans, en soutenant tous ces régimes corrompus, nous avons perdu, et au-delà, le maigre crédit acquis dans les années postcoloniales, entre 70 et 90.

 

Pour le coopérant (sincère je crois) que je fus, pour l'homme de gauche que je reste, c'est un crève-cœur de voir triompher des forces aussi obscurantistes.


Certes la roue tourne et le temps de l'histoire n'est pas le notre... Un jour viendra ?

 

...

Quoi toujours ce serait la guerre la querelle
Des manières de rois et des fronts prosternés
Et l'enfant de la femme inutilement né
Les blés déchiquetés toujours des sauterelles

Quoi les bagnes toujours et la chair sous la roue
Le massacre toujours justifié d'idoles
Aux cadavres jeté ce manteau de paroles
Le bâillon pour la bouche et pour la main le clou

Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
...

                                                           Louis Aragon

 

(1) Suivre par exemple :

- Lina ben Mhenni : @benmhennilina, http://www.atunisiangirl.blogspot.com,

- Emna Ben Jemaa  : @Emnabenjemaa, http://emmabenji.canalblog.com,

- Emna El Hamni : @Psycke, http://Orchideas.blogspot.com