Le bateau ivre

...

Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
Toute lune est atroce et tout soleil amer :
L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !

...

A. Rimbaud, Le bateau ivre


 

Retour aux choses sérieuses après 8 jours au vert dans ma chère Lozère.

 

Je lis dans les gazettes :

 

- Sarkozy et Berlusconi vont-ils sauver l'euro et l'économie mondiale ?

 

- Algues vertes en Bretagne : un problème local !

 

- Syrie : le dictateur en place organisera des élections libres quand il aura fini de liquider des dizaines de milliers d'opposants.

 

- Affaire Tapie-Lagarde : non ! Sarkozy n'a pas fait cadeau de 400 millions d'euros au célèbre escroc !

 

- Affaire Ziad : Copé ne s'est baigné qu'une dizaine de fois dans la piscine du marchand d'armes, pourvoyeur de fond de la sarkozie.

 

- Après le foot anglais, sauvé par la mafia russe, le foot français est remis à flot par le pétrole des princes du Golfe arabique.

 

- Afghanistan : les talibans sont partout, les GIs et leurs hélicoptères tombent comme des mouches, les soldats français n'osent plus sortir de leurs trous... Mais grâce à nous les filles ne portent le tchador qu'à partir de 10 ans, la culture du pavot a tendance à légèrement diminuer,  les seigneurs de la guerre ont baissé les prix des rançons.

 

- Lybie : Kadhafi est toujours vivant, les rebelles seraient contrôlés par les islamistes, la population meurt de faim... mais elle apprend par cœur le célèbre poème d'Eluard : " Liberté"

...

Et l'on voudrait que je sois sérieux !

 

Et on a le brave culot
D'oser me demander
De ne plus boire que de l'eau
De ne plus trousser les filles
De mettre de l'argent de côté
D'aimer le filet de maquereau
Et de crier vive le roi
Ah! Ah! Ah! Ah! Ah! Ah! Ah!

 

Jacques BREL, Le Tango funèbre