Faut-il célébrer Céline ?

 

Le premier juillet prochain, certains veulent célébrer le cinquantenaire de la mort de Louis-Ferdinand Céline.

Ainsi, parmi les Célébrations nationales 2011 du ministère de la Culture, on retrouve son nom, au côtés de celui de Blaise Cendrars, entre autres.

 

Serge Klarsfeld, qui préside depuis de longues années l' Association des fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), s'en indigne violemment :


«Céline, dont les immondes écrits antisémites ont contribué à l’assassinat massif des Juifs, vient d’être proposé par le ministère de la culture comme ‘‘digne d’être célébré’’ à l’occasion du cinquantenaire de sa mort.

L’officiel ‘‘Recueil des célébrations nationales’’ a inclus l’infâme Céline comme un de ‘‘ceux dont la vie, l’œuvre, la conduite morale, les valeurs qu’ils symbolisent sont, aujourd’hui, reconnues comme remarquables’’ (préface de Alain Corbin).

Dans son avant-propos Frédéric Mitterrand exprime son admiration pour cette brochure grâce à laquelle ‘‘se réécrit au fil de ces 300 pages une histoire de France propre à charmer nos imaginations et nos esprits contemporains’’.»

 

Dernière minute : Frédéric. Mitterrand (qui n'est pas à une volte-face près !) retire Céline des célébrations

 

J'ai très peu d'affinités avec la famille Klarsfeld (le fils Arno est très proche de Nicolas Sarkozy) qui a souvent l'indignation sélective, néanmoins j'approuve complètement ce texte.

 

Comme beaucoup de jeunes de mon époque, j'ai lu à 20 ans (en une nuit) le prodigieux  "Voyage au bout de la nuit". Mais j'ai presqu'aussitôt après découvert les infamies contenues dans les «Beaux draps »,  «Bagatelles pour un massacre» et  «L’Ecole des cadavres». Je n'ai plus ouvert un livre du Dr Destouches !

 

Je connais les arguments des admirateurs de Céline :


-Céline est le plus grand prosateur de l'absurde,  il faut lire ces textes antisémites au second ou troisième degré, on pourrait remplacer le terme juif par ceux de moldave, bougnoul, ... seule la beauté de la langue est à considérer,

- son antisémitisme hystérique fait partie d'un délire, de l'expression d'un mal-être...

 

Henry Miller a utilisé le sexe flamboyant et la pornographie pour écrire ses plus beaux textes, Céline a utilisé le racisme et l'antisémitisme en contre-point de son œuvre... c'est du même ordre !

 

J'ai écrit quelque part sur ce site à propos de Céline :

 

" Le texte ci-dessous, qui dégouline de haine et de racisme, est dédié aux admirateurs de LF Céline. Pour eux le génie littéraire excuse tout, prime sur tout, sublime tout, aucune éthique ne saurait lui être opposé..."

 

"Les juifs, racialement, sont des monstres, des hybrides, des loupés tiraillés qui doivent disparaître. [...] Dans l’élevage humain, ce ne sont, tout bluff à part, que bâtards gangreneux, ravageurs, pourrisseurs. Le juif n’a jamais été persécuté par les aryens. Il s’est persécuté lui-même. Il est le damné des tiraillements de sa viande d’hybride."

 

CELINE, L'école des Cadavres 

 

Plus que jamais je persiste et signe !