Dieu, que de crimes sont commis en ton nom !

 

" L'homme est-il simplement une erreur de Dieu ? Où Dieu simplement une erreur de l'homme ?"

Friederich Nietzsche

 

L'assassinat sauvage de chrétiens dans une église de Bagdad par de sinistres barbus illuminés -se réclamant du même Dieu unique que leurs victimes-, est à ajouter au palmarès sanglant des religions monothéistes.(*)

 

Depuis les croisades on massacre avec allégresse au nom de ce Dieu  "miséricordieux". Les turpitudes d'Hitler, de Staline, de Pol Pot... sont une peccadille à côté des génocides et autres atrocités perpétrés au nom de la croix ou du croissant !

 

Le dernier refuge de la barbarie ne se trouve plus derrière les barreaux de quelques dictatures mais dans le prêche d'un pape moyenâgeux, d'un clergé déviant, d'imans incultes, de rabbins fanatiques.

 

Certes la mitre et la crosse, les hommes de la kippa et des bouclettes, agissent aujourd'hui avec plus de discrétion que les adeptes de Ben Laden.

 

 

Mais JP 2 et Benoit 16, en interdisant le préservatif, sont en partie responsables des millions de morts en Afrique (dans le même temps, ils couvraient les abus sexuels de prêtres en manque de chair fraiche), mais les juifs orthodoxes sont à l'origine de la création d'immenses camps de concentration et de l'asphyxie de tout un peuple en Palestine.

Accessoirement, les puritains américains, autour d'une tasse de thé, continuent de distiller une haine viscérale de l'Autre et le racisme primaire du KKK, tout en  invoquant les noms d'Hitler et de Staline réunis dès qu'il s'agit d'organiser la plus minime solidarité avec les plus démunis... Bien entendu au nom d'un Dieu bien blanc, bien américain !

 

En invoquant leur Dieu, ces hommes de religion font bien peu de cas des hommes. A la Déclaration Universelle des Droits,  ils opposent de "saintes écritures" maintes fois manipulées, trafiquées, interprétées, pour servir leurs dessins : décerveler, asservir, dominer.

 

Aujourd'hui à l'entrée des temples, des mosquées, des églises, des synagogues... on devrait imposer des pancartes portant un avertissement solennel : L'abus de religion nuit gravement à la société.

 

Préservons jalousement notre état laïc. Nous avons fait trop de concessions aux curés, rabbins et imans qui veulent rogner nos libertés, pervertir notre démocratie, affaiblir notre république. Quand on veut manger avec le diable il faut se munir d'une longue cuillère !

 

(*) : On annonce pour bientôt la lapidation de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, Iranienne condamnée à mort pour adultère. Au hit parade des barbares, les ayatollahs et mollahs ne sont pas mal non plus !

 

 

NB (automne 2014) : les "prouesses" de "l'Etat islamique"  sont à ajouter à ce sinistre palmarès.