page afin de positionner correctement le navigateur.

Créer une ancre est facile : il suffit d'attribuer à l'élément vers lequel on veut pouvoir pointer un identifiant (avec l'attribut HTML id) et d'y associer un lien débutant par le caractère dièse #, suivi du nom de cet identifiant.

<a name="conditions" id="conditions"></a> 

Il suffira alors de faire un lien vers cet ancre :

adresse de la page#dernières nouvelles


LA star...

Venezuela - Peinture - Lumière

ARMANDO BARRIOS RODRÍGUEZ

 

Armando Barrios Rodríguez est né à Caracas le 21 août 1920 et décédé dans la même ville le 2 décembre 1999.

J'ai découvert son travail par hasard, j'aime beaucoup la façon dont il utilise la lumière.

 

Cubiste à l'origine, il évoluera vers une peinture plus réaliste. Il fera partie du groupe Les Dissidents, des artistes vénézuéliens réfugiés à Paris dans les années 50.

Collapsologie

Le grand effondrement

« La période 2020-2050 sera la plus bouleversante qu’aura jamais vécue l’humanité en si peu de temps. À quelques années près, elle se composera de trois étapes successives : la fin du monde tel que nous le connaissons (2020-2030), l’intervalle de survie (2030-2040), le début d’une renaissance (2040-2050).

Les besoins essentiels (eau, nourriture, logement, vêtements, énergie, mobilité, sécurité) ne sont plus fournis à la majorité de la population par les services mis en place par la loi."

Yves Cochet

Yves Cochet est-il un doux dingue ?

 Le néologisme « collapsologie » (du latin « collapsus » : « qui est tombé en un seul bloc ») est né en 2015 avec le livre Comment tout peut s’effondrer de Pablo Servigne, ingénieur agronome et docteur en biologie, et Raphaël Stevens, éco-conseiller. Ils ont réuni des indices du passé et du présent pour tenter de tracer des trajectoires du futur.

 

Début janvier 2019, Comment tout peut s’effondrer se hissait au rang de best seller, avec 45 000 exemplaires vendus de ce “petit manuel de collapsologie à l'usage des générations” (c’est le sous-titre) sorti au printemps 2015 par Pablo Servigne et Raphaël Stevens - et préfacé par Yves Cochet, l’ancien ministre